rss nb facebook nb twitter nb dm nb lastfm nb

Bordeaux - Lorient : l'analyse

Dimanche dernier, les Girondins de Bordeaux ont (comme prévu) renoué avec la victoire en battant facilement une assez faible équipe lorientaise.


bordeaux lorient l1
"Coach, y a un ballon que votre fils n'a pas encore bouffé, on en fait quoi ?"



Les compos :



bxfclbx.gif
bxfclfcl.gif


Le film du match :

1ère période

4' : Yoann Gourcuff semble plus en jambes et retrouve des contres favorables.
7' : Vahirua échappe à Diawara grâce à un habile contrôle de la main et décoche une frappe instantanée qui touche l'extérieur du poteau.
8' : Gourcuff tire un coup-franc qui n'atterrit pas dans les bras du gardien. C'est sûr, il va mieux.
9' : Corner de Gourcuff pas trop mal tiré au second poteau. Ca va être une soirée frustrante pour Audard.
14' : Cavenaghi décale intelligemment Traoré sur la droite. Le Malien centre pour Chamakh bien pris par la défense lorientaise.
18' : Diawara tente une percée dont il a le secret en relais avec Cavenaghi. Malheureusement il est repris par deux Lorientais à l'entrée de la surface.
20' : Sans doute un peu fatigué après son rush, Diawara effectue une relance grotesque sur Vahirua situé à un mètre de lui. Le ballon revient sur Rafik Saïfi qui tente un lob de 40 mètres sur Ramé. Pas de réussite pour le Ballon d'Or algérien - il a quand même du lutter avec Lamouri Djeddiat et Antar Yahia pour obtenir cette récompense - qui ne prolongera pas la série de buts prodigieux entamée par Matuidi et Kewell.
22' : Coup-franc de Gourcuff côté Jean-Louis Gasset qui lui hurle de le tirer au premier poteau. Le commentateur se demande s'il ne s'agit pas d'une ruse pour tromper la défense lorientaise mais non, il sera bien tiré au premier poteau.
28' : Abdou Traoré transperce la défense bretonne et centre au premier poteau. Marchal esquisse un mouvement mi-bras mi-épaule et dégage la balle avec une partie du corps qu'il est très difficile de déterminer même après douze ralentis. L'arbitre désigne le point de penalty, cela faisait bien longtemps que les Girondins n'avaient pas profité d'une décision favorable dans ce sens ! Faut-il y voir un signe ? Peut-être, en tout cas le juge de touche appelle M.Piccirillo pour lui dire de tout annuler. Finalement ce sera une balle à terre.
32' : Faute sur Traoré à 25m dans l'axe. Le coup-franc est bien tiré par Gourcuff sur la gauche du gardien mais manque un peu de puissance pour être vraiment dangereux.
33' : Bon décalage de Jussiê pour Tremoulinas qui centre sur Traoré qui rate un peu. Le ballon est repris à droite par Cavenaghi et Chalmé qui centre à son tour pour Traoré qui rate beaucoup sa reprise, seul sur la gauche à 4m du but.
38' : Corner tiré par Gourcuff sur la tête de Traoré. Le ballon est repoussé sur Diawara qui tire mollement du gauche sur le gardien.


escrime.jpg
Assaut, parade, riposte : l'escrime est notre affaire.


2ème période

46' : Alou Diarra trouve Chamakh à l'entrée de la surface, le Marocain remise de la tête sur Cavenaghi qui frappe instantanément en demi-volée. Audard dévie d'une claquette en corner.
49' : Enième percée de Traoré qui transmet à Jussiê qui passe à Cavenaghi qui passe à Chamakh qui passe à... ah ben non en fait il frappe immédiatement. Aurait-il gagné un instinct de buteur ? En tout cas ça fait but.
56' : Ouverture de Gourcuff pour Chamakh toujours à l'entrée de la surface, qui remise toujours sur Cavenaghi. Celui-ci tente un lob intelligent mais mal réalisé.
61' : Fernando remplace Diarra. Christian Gourcuff décide qu'il est temps de faire entrer Gabriel Obertan, applaudi par Chaban-Delmas.
64' : Coup-franc pour Bordeaux à un peu plus de 25m légèrement excentré sur la gauche. Gourcuff prend naturellement la balle mais Tremoulinas s'interpose et fait comprendre que c'est pour lui. Le coup-franc est bien tiré mais ne surprend pas Audard.
67' : Très bon centre de Chalmé sur la tête de Cavenaghi qui frappe trop sur le gardien.
73' : Tir vicieux d'Abriel à 20m bien arrêté par Ramé. C'est la première frappe cadrée pour Lorient.
79' : Ouverture de Jussiê pour Traoré qui lui remet à l'entrée de la surface, mais le Brésilien tire sur Audard.
83' : Coup-franc de Wendel transparent depuis son entrée en jeu. Directement dans le mur.
85' : Fernando ne parvient toujours pas à perdre une balle dans une zone dangereuse.
86' : Cavenaghi se retrouve à la lutte avec un défenseur lorientais et Audard sorti de manière présomptueuse. Il réussit à prendre le dessus sur une touche de balle puis semble chercher un partenaire, toujours suivi par Audard. Il s'en débarasse en revenant sur ses pas, et s'ouvre par là-même le chemin du but. Malheureusement il tergiverse trop et se fait reprendre par un Lorientais revenu en trombe.
89' : On approche de la fin du match, Lorient n'est pas dangereux, c'est donc le moment idéal pour Mathieu Chalmé de faire une faute stupide à l'angle de la surface de réparation, alors qu'ils étaient deux défenseurs bordelais contre un Lorientais. Mais contrairement à Grenoble, les Merlus n'en profitent pas pour égaliser.


Le joueur qui a le double des clés :

Souvent mis en relation ces dernières semaines, la méforme de Yoann Gourcuff n'est peut-être pas le facteur principal qui peut expliquer les mauvais résultats des Girondins. Face à Lorient, la formation bordelaise a calqué sa montée en puissance sur celle de Jussiê. Paradoxalement, Christian Gourcuff avait choisi de focaliser le pressing non-pas sur son fils mais sur le Brésilien qui avait constamment deux adversaires sur le dos dès lors qu'il touchait la balle. Un peu plus libre après le repos, peut-être plus en jambes également, le magicien a pu orienter à sa guise le jeu bordelais, retrouvant son niveau du mois de janvier dernier. Un mois de janvier qui avait vu les Girondins livrer leur meilleur match face au PSG. Jussiê y avait été excellent.


Les remarques à la con :

- Les Ultramarines sont antiracistes. En insultant Audard et sa famille, ils ont juste oublié d'être anti-connerie.
- Malgré l'annonce de son entrée par le speaker on n'a pas vu Gabriel Obertan.
- Matthieu Chalmé en est à 12 cartons jaunes reçus cette saison.


obertan_lorient.jpg
Avis de recherche : perdu, grand espoir du football bordelais,
aperçu pour la dernière fois en Bretagne, vêtu d'un chasuble orange.
Merci de contacter le club.



L'assistant qui sert à quelque chose :

Non, les arbitres assistants (et non pas les juges de touche, comme certains aiment à les appeler) ne servent pas qu'à mal juger les hors-jeu ou à confirmer la décision des arbitres centraux concernant les touches et les corners. Celui d'Hervé Piccirillo a démontré le contraire ce dimanche soir en déjugeant son arbitre central. À la 28ème minute, suite à un centre de Traoré depuis la droite, Marchal renvoie le ballon de façon litigieuse - les images ne permettent pas de déterminer avec précision si c'est le bras ou le torse du défenseur lorientais qui contre le cuir. De l'endroit où il est placé, c'est-à-dire en retrait sur la gauche par rapport à l'action, M. Piccirillo croit distinguer un geste volontaire de la part de Marchal, et indique donc le point de penalty. C'est là que son arbitre assistant s'adresse à lui via l'oreillette et lui affirme que le Breton n'est coupable d'aucune faute répréhensible. M. Piccirillo se déjuge donc et rend le ballon aux Lorientais. C'est la première fois que se produit un tel évènement en Ligue 1, et qui justifie en partie la candidature de la France à une proposition de l'UEFA de tester, sur une saison complète, un arbitrage à cinq et ainsi de continuer à refuser l'assistance... vidéo.


La déclaration d'après-match qui tue :

Jean-Louis Triaud : "Plus que 13 victoires !"


Le tableau de marche des Girondins :

Deux victoires en deux matchs contre les Lorientais. Le tableau des performances des Girondins indique qu'il s'agit de la deuxième équipe contre qui Bordeaux réussit ce grand chelem après Nantes.


Le palmarès des lecteurs :

Fernando Cavenaghi a écrasé la (faible) concurrence et est élu MVP du match retour face à Galatasaray quasiment à l'unanimité. En revanche, sept joueurs (!) ont été cités pour le titre de Fossoyeur bordelais du match. Carlos Henrique l'emporte tout de même très tranquillement.
Pour élire pour le MVP et le Fossoyeur du match face à Lorient, c'est très simple. Vous pouvez le faire soit via notre forum, soit via notre page Facebook. A vos bulletins !


Le site internet qu'on aime bien :

European Football Weekends est un blog rédigé par des Anglais un peu déjantés mais surtout dingues de foot. Leur trip ? Trimballer leur sympathie à travers l'Europe et assister tout les week-ends à un match qui a retenu leur attention, que l'affiche soit prestigieuse ou non. C'est ainsi qu'ils se sont retrouvés à Geoffroy Guichard il y a une dizaine de jours, interpellés par l'amitié entre Stéphanois et Bordelais. Voici leur compte-rendu.
You are here