rss nb facebook nb twitter nb dm nb lastfm nb

Maccabi Tel Aviv-Bordeaux (1-0) - Sessi, la famille

sessiSessi D'Almeida, à gauche, en compagnie de
Thomas Touré, Théo Pellenard et Yoann Barbet.
En visite à Tel Aviv, l'équipe réserve des Girondins s'est inclinée 1-0 face au Maccabi. L'occasion pour Francis Gillot de vérifier que ses réservistes n'ont pas le niveau requis pour inquiéter les titulaires. Seule satisfaction pour le coach bordelais, la prestation sérieuse de Sessi D'Almeida, qui a fêté ses 18 ans il y a moins d'un mois.

 

Olimpa – De son séjour en Israël, la doublure de Carrasso retiendra essentiellement les falafels.


Chalmé – Capitaine de soirée n'est pas un rôle qu'il maîtrise. Et ça s'est vu. Handicapé par un carton jaune stupide récolté en début de partie, il se fait expulser en fin de partie sur un pied haut mal maîtrisé dans la surface et concède le penalty. Son interview d'après-match, où il reste convaincu de ne pas être fautif, témoigne d'un manque de lucidité gênant. Un match raté dans les grandes largeurs, donc.


Planus – Le terrain détrempé était propice aux tacles glissés qu'il affectionne. Mais le food-truck qu'il se traîne ne l'avantage pas.


Bréchet – Avec son compère, il a formé la charnière la plus lente jamais vue aux Girondins. Donnez-lui une canne, il vous posera un slam.


Poundjé –Aussi fébrile qu'un jouvenceau devant un cœur simplement vêtu d'une jupe au ras du bonheur.


Savic –
Sans nouvelles de lui depuis trois jours, rassurons tout de suite ses twittos : Vuja a une bonne excuse, il était occupé à préparer et, folie, à jouer une partie de football. Titularisé pour la troisième fois en trois saisons, le Serbe a fait de son mieux au milieu de terrain, un poste inhabituel pour lui.


D'Almeida – Sessi, la famille. Appliqué, il a rempli son rôle pour sa première apparition chez les pros, s'offrant même une frappe de loin en première période. Mais pour perturber la concurrence en équipe première, il lui reste tout de même un peu de boulot à accomplir. Mais ça, Sessi le sait et se répète souvent « faut que j'travaille ». Oui, comme la chanson sortie en 1995, son année de naissance.

Remplacé par Pellenard, qui a fait le boulot avec sérieux au poste d'arrière gauche, après l'expulsion de Chalmé.


1463474 10152066849524875 347877774 nBen Khalfallah – Le barbu a envoyé Rolan perdre un duel face au gardien adverse, tenté un centre-tir qui aurait pu faire mouche, envoyé un ou deux ballons en tribune et terminé le match arrière-droit. Mais de son excursion à Tel Aviv, on se souviendra surtout de cette photo devant le Mur des Lamentations. Dans la légende.


Bellion – Intéressant en première période en soutien de Rolan, il a ensuite totalement disparu.


Rolan – Sur la pelouse du Bloomfield Stadium, l'Uruguayen détenait 50% du bagage technique total des girondins entre les pieds. A couru partout, réalisé de bons appels, mais était trop isolé en pointe.


Sacko – A couru partout sans savoir où il allait.

You are here